Ce carnet de voyage a été réalisé sur la base des commentaires du film
"Voyage en Terre Sainte"

Comment l'histoire a pu faire en sorte que cette ville, finalement assez modeste, devienne le centre incontesté des religions chrétienne, juive et musulmane ?
La visite des principaux sites historiques d'Israël va nous aider à répondre à cette question.
Réalisé par MM Video, ce film est proposé dans la rubrique DVD.

Plus d'infos sur le film
Voir la bande annonce du film

Carnet de Voyage en Jordanie

Jordanie-MontNebo-vue-panoramique-terre-sainte

Mont Nébo

Nous sommes en 1500 avant JC: c'est à cette époque que Moïse aurait atteint la Terre Promise.
'est du haut des 817m du Mont Nébo, situé actuellement en Jordanie, que Moïse découvre enfin celle-ci. Selon la Bible, c'est après quarante ans d'errance dans le désert, après leur sortie d'égypte, que les Hébreux, guidés par le prophète Moïse, s'apprètent à entrer en Terre promise. Moïse découvre enfin la terre d'Israël mais il meurt aussitôt sans avoir pu la fouler.

Depuis 1933, sous la direction des Franciscains de Terre sainte, propriétaires des lieux, le mont Nébo fait l'objet de fouilles continuelles. Plusieurs bâtiments ont été mis au jour ainsi que des mosaïques de l'époque byzantine.
Une statue commémore la venue du Pape Jean Paul II au mont Nébo en 2000.

Jordanie-Petra-TresorPetra

Le temps s'écoule encore et nous voici en 600 avant JC à Petra, au l'extrème sud de la Jordanie.
Ce sont les Nabatéens, riches marchands, qui investirent leurs richesses dans l'édification de cette ville. A son apogée, Petra comptait environ 30.000 ha. 'est à l'époque byzantine, au 4ème siècle de notre ère, que la cité fut progressivement abandonnée, victime d'importants tremblements de terre.
Le Siq est l'ancien lit de l'Ouadi, la rivière qui a été détournée dans un tunnel par les Nabatéens pour libérer l'accès au site. 'est une faille impressionnante d'environ 1,5 km de long et très resserrée puisque le passage se réduit à certains endroits à 2 m de large avec des falaises vertigineuses qui dépassent 100 m de haut...!
On peut voir le long du défilé des rigoles taillées dans la roche qui acheminaient l'eau jusqu'à la ville.

Et puis soudain, après un dernier détour, apparaît la Khazneh. Ce tombeau est particulièrement bien conservé alors qu'il a été sculpté au 1er siècle avant JC...!
On l'appelle aussi "Trésor" car la légende laisse entendre qu'un pharaon aurait caché ses richesses dans l'urne de pierre massive de 3,5m de hauteur qui couronne la rotonde au niveau supérieur. La Khazneh, dont le grès rose s'illumine sous les premiers rayons du soleil matinal, est taillée dans une immense falaise dont les parois l'enserrent comme un écrin protecteur. Sa façade harmonieuse de style corinthien mesure 40m de haut pour 28m de large.
Après la Khazneh, la gorge du Siq s'élargit progressivement et donne accès à une zone où les tombeaux deviennent de plus en plus nombreux pour finir par s'étager sur 4 niveaux dans la Rue des Façades.
Les trois niches sur la façade de la tombe du soldat romain abritent chacune une statue en haut-relief. Celle du milieu représente un personnage en tunique courte revètu d'une sorte de cuirasse et d'un manteau lui donnant l'allure d'un soldat romain, d'où le nom donné à cette tombe.Jordanie-Petra-tombe-jardin

En face, un grand triclinium abritait les fètes religieuses commémorant les défunts: c'était une salle à manger comprenant 3 lits disposés en U autour d'une table centrale sur laquelle étaient disposés les mets.

Avec une élégante façade hellénistique, la Tombe du Jardin est en fait un théâtre à deux colonnes encadrées par des pilastres.
Un long chemin escarpé nous amène au Haut lieu des Sacrifices qui domine l'ensemble du site et offre un panorama époustouflant.
2 obélisques, sculptés à mème la roche, signalent l'entrée du site. Les Nabatéens ont aplani le sommet pour constituer une plateforme et creusé des rigoles pour drainer le sang des animaux sacrifiés. Ces gravures d'écriture nabatéenne sont les plus anciennes qu'on ait trouvées.
Sur une grande esplanade apparaît le Deir, colossal temple de 45 m de haut, sculpté majestueusement dans une montagne de grés jaune et dont le style rappelle la Khazneh. Le Deir n'est pas un tombeau mais un lieu de culte.
Le Cardo Maximus, avenue pavée centrale, appelé ici "Rue à Colonnades", donne accès à un théâtre pouvant accueillir environ 5.000 spectateurs et se termine par un Arc Monumental, une magnifique porte en pierre à triple baie.

Petra est constituée de grés façonnés par le vent et le sable; ceux-ci donnent au site son extraordinaire palette de couleurs qui s'étend du jaune au violet en passant par les oranges, roses, rouges, jaunes, verts et bleus.

Jordanie-Petra-rue-facades

Jordanie-Gerasa-cardo-maximusGerasa

Fondée au 3ème siècle avant JC par Alexandre le Grand, la ville de Gerasa, située en Jordanie, ne connut son apogée qu'à l'époque romaine, où elle devint alors une ville opulente.
Le forum ovale est sans doute le plus grand forum de l'Empire romain: faisant à la fois office de place publique, d'agora et de marché, il fait la jonction entre le Cardo Maximus et le sanctuaire de Zeus.
Bordant le Cardo Maximus, l'élégant Nymphée est la principale fontaine ornementale de la cité: le long de sa façade, l'eau tombait en cascade dans une grande vasque.
L'arc de triomphe sud de 13m de haut a été édifié en 129 à l'occasion de la visite de l'empereur Adrien.

Jordanie-Gerasa-Arc-triomphe-Adrien

 

A l'époque romaine, le public venait à l'hippodrome assister à des rencontres d'athlétisme et des courses de chars. Celui-ci pouvait contenir jusqu'à 15.000 spectateurs, soit 30 fois sa capacité actuelle.
D'une capacité initiale de 5.000 spectateurs, le théâtre sud a été très bien restauré.
Dédié à la déesse de la Chasse et de la fertilité, le Temple d'Artémis domine l'ensemble du site.
Une fois le christianisme érigé au rang de religion d'état sous l'empereur Constantin, tous les monuments romains païens tombèrent en désuétude au profit d'églises et de cathédrales: 15 églises ont été mises à jour sans compter celles qui attendent d'ètre découvertes.
La plupart disposent de mosaïques remarquablement conservées.

Jordanie-Madaba-carte

Madaba

Madaba est réputée pour ses superbes mosaïques byzantines, la plus célèbre étant une mosaïque située dans l'église Saint-Georges.
Elle est connue pour ètre la plus vieille représentation cartographique qui nous soit parvenue de la terre sainte et en particulier de Jérusalem. Elle date de la fin du VIème siècle.

La taille actuelle de cette carte est de 16m sur 5; elle indique tous les sites bibliques du Moyen-Orient de l'Egypte à la Palestine accompagnés de 157 légendes en grec.
Au centre de la carte, l'élément le plus détaillé est la représentation topographique de Jérusalem. La mosaïque montre quelques édifices significatifs de la vieille ville de Jérusalem: la porte de Damas, la porte du lion, la porte dorée, la porte de Sion, l'église de la tombe, la Tour de David et le cardo. La topographie précise de la ville fait de la carte de Madaba un témoin des plus importants de la Jérusalem byzantine.

Mais Madaba contient également de nombreuses autres mosaïques de grande qualité, par exemple celles de la Villa Byzantine: celle-ci représente les 4 saisons dans chaque angle et des personnages de la tragédie grecque Phèdre.

Kerak

Jordanie-Kerak-chateau-croisades

Avançons encore dans le temps jusqu'au 12ème siècle, à l'époque des croisades.

Au sud d'Amman, en Jordanie, Kerak est avant tout une des forteresses légendaires des Croisés; elle se dresse sur la route des caravanes qui circulaient dans l'Antiquité entre l'Egypte et la Syrie.
Le château fort a été construit à partir de 1142 par Beaudoin 1er, roi de Jérusalem.
Les armées de Saladin prirent le château en 1183 au terme d'un siège épique.

Le glacis plonge dans une pente vertigineuse et dissuadait les ennemis d'escalader les murs jusqu'au château.
Au bout de la galerie des Croisés, un escalier conduit à la porte principale: un passage étroit et en quinconce, typique des châteaux croisés, qui était ainsi facile à défendre.

L'ancienne place forte des Croisés occupe la pointe sud un plateau triangulaire à environ 1.000 mètres d'altitude. Autour du château fort s'est édifiée une ville d'environ 20.000 habitants.

Suivez la suite de ce voyage en Terre Sainte dans la carnet de voyage consacré à Israël